Chasse/Pêche/Pigeons d'argiles
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rencontres avec de grands prédateurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
affûté
La relève
avatar

Masculin Nombre de messages : 57
Age : 55
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Rencontres avec de grands prédateurs   Lun 9 Fév 2009 - 0:44

Lorsqu'on circule en forêt, loin de toute habitation, on peut parfois voir les signes de la présence de prédateurs sauvages. En de rares occasions et avec beaucoup de chance, on peut même en rencontrer.

Laissez-moi vous raconter quelques-unes de mes expériences;
Je n'ai pas eu la chance de voir un cougar en forêt mais il y a une douzaine d'années, alors que je chassais le chevreuil dans la zone 10 Ouest (au Québec), j'ai vu des traces qui étaient plus larges que ma main (j'ai de grandes mains). Les traces étaient très claires dans le sable fin humide, et j'aurais pu en faire un moulage si j'avais eu du plâtre. Je n'avais pas de caméra avec moi non plus. Dommage! Il n'y avait pas d'empreintes de griffes, ce qui est propre aux félins, parce que leurs griffes sont rétractiles. C'était bien trop grand pour être des traces de lynx.
C'était un endroit tranquille, loin en forêt où il n'y avait pas beaucoup de chasseurs et où l'accès se faisait par des sentiers peu carossables (ce qui a changé maintenant avec des coupes de bois).
C'est la seule fois que j'ai eu la chance de voir des traces de ce que je crois être un cougar.
Autre fait intéressant; j'ai vu un loup qui courait avec une tête de chevreuil femelle adulte dans sa gueule dans le sentier devant moi. Je circulais alors en VTT à bonne vitesse. Le loup a couru aussi vite, maintenant la distance, pendant un certain temps, puis a "pris le bois" et a disparu. Il n'a jamais lâché la tête qu'il tenait et ne paraissait pas forcer en courant aussi vite avec ses longues pattes. Ça m'a donné l'impression que l'animal était assez fort.
Nous entendons les loups hurler régulièrement dans ce secteur. Il m'est arrivé à quelques reprises de constater que des loups avaient circulé dans le sentier menant à ma cache et semblaient suivre mes traces. Je m'en rendais compte en retournant au campement.

Ils ont pourtant toujours été habiles à m'éviter, tant lorsque je marche dans un sentier que lorsque je suis à l'affût.

Il m'est arrivé à deux reprises de rencontrer des ours aussi. Je faisais de la chasse fine.... Mais ça, c'est une autre histoire!
affûté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tipékan
La relève
avatar

Nombre de messages : 57
Age : 48
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Re: Rencontres avec de grands prédateurs   Lun 9 Fév 2009 - 21:21

J'ai vu un Cougar de mes yeux.C'était au sud du parc de la Vérendrye il ya de cela quelques années.

J'ai été suivi par un énorme ours pendant une chasse a l'orignal...Il était a environ 40 pieds de moi et sentait mes traces......Quand il ma vu il a figé net.J'ai juste fait PSSST et il a décollé comme un fou...Il a eu la chienne de sa vie! Moi,disons que j'avais le doigt sur le cran de sureté....

Un loup m'a fait la meme chose....Et un Pékan(pas tout a fait un grand prédateur mais bon..) m'a passé entre les pattes....
Y en arrive des affaires!
Surtout quand tu te promene a pas de chasseur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
affûté
La relève
avatar

Masculin Nombre de messages : 57
Age : 55
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: Rencontres avec de grands prédateurs   Mar 10 Fév 2009 - 0:04

Bravo Tipékan! Ça veut dire que tu fais une chasse fine vraiment efficace.

Moi aussi à la chasse à l'orignal j'ai fait une rencontre. C'était un vison qui est arrivé au moment où j'étais totalement immobile, et à bon vent. Il m'a regardé, s'est approché, puis est venu jusqu'à monter ses pattes d'en avant sur ma botte pour me sentir. Puis il est parti. C'est assez spécial de voir cet animal se déplacer en faisant des petits bonds. Malheureusement, je n'ai pas vu d'orignal cette année là.

J'ai aussi vu des gros ours de près. L'un d'eux a été surpris alors qu'il devait s'être récemment installé dans sa ouache à flanc de montagne. Je l'ai vu dans le "noir" des yeux celui-là! Il était vraiment très gros! Il se tenait face à moi à une distance de 30 à 40 pieds. Je me suis alors dit que ma carabine manquait peut-être un peu de puissance pour un monstre pareil... Je lui ai parlé doucement en continuant de le pointer, sans bouger. Après avoir tenté de me sentir en me regardant en montant et en descendant la tête, l'ours a descendu une coulée à pic et profonde d'environ 200 pieds à toute vitesse. Il est remonté aussi vite de l'autre côté et s'est arrêté à ma hauteur pour me regarder, avant de disparaître pour de bon. La rapidité à laquelle il s'est déplacé m'a fait réaliser à quel point il était fort et résistant.

C'est le genre d'expérience qu'on ne peut oublier!

affûté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
10 pointes
La relève


Nombre de messages : 2
Age : 56
Date d'inscription : 18/04/2013

MessageSujet: Re: Rencontres avec de grands prédateurs   Ven 19 Avr 2013 - 2:33

Moi aussi j'ai croisé le cougar. il est bien présent dans nos forêt au Québec, puisque j'ai eu la chance de le croisé a 2 reprises dans la même semaine du mois de novembre 2007. Un peu au nord de Mont-Laurier, près du lac Queen, nous étions a la chasse au chevreuil, j'aurais bien aimé avoir un appareil photo pour immortaliser les images encore imprimé dans mon cerveau, mais même avec un appareil photo, il aurait été impossible de prendre un cliché.

Je chasse depuis plus de 30 ans le chevreuil et jamais j'aurai pensé vivre une telle rencontre. Je me souviens du premier contact visuel, ce matin vers 9:30 je surveillais une gollée au bas de la montagne, le buck avait l'habitude de l'emprunter de façon aléatoire, mais faute de piste dans le secteur j'avais décider de surveiller cet accès. Ce matin était ensoleillé et tranquille, pas de vent, lorsqu'un bruit de course dans la feuille morte a brisé le silence, le bruit venait du haut de la butte et se dirigeait vers le bas, ce matin la, j'ai cru que j'apercevrais au bas de la gollée 3 a 4 chevreuils a la course tellement le bruit était important, ça descendait sur un temps, j'étais incapable de voir quoi que ce soit a cause de la profondeur de cette gollée, cependant rendu en bas dans l'éclairci j'ai vu cette tache de couleur sable ou beige écrase au sol me passer sous le nez (environ 125 pieds) et disparaitre en 1 seconde sans que je puisse comprendre ce que je venais de voir

3 jour plus tard, avec absolument aucune présence de chevreuil, je décide de changer de cache, j'installe une chaise portable a 400 pieds de ma cache d'origine et j'y passe le reste de la journée, le lendemain je retourne a cette chaise et a midi, je descend de celle-ci parce que le bois est d'un calme incroyable et le soleil est très fort, je décide de changer de stratégie et d'appliquer de l'urine de femelle en chaleur a trois endroits autour de ma chaise plus ou moins 100 pieds de celle-ci, je remonte l'échelle menant a ma chaise, je me retourne tranquillement pour m'assoir et bang, il est la, face a moi a 25 pieds maximum de ma chaise, il était accroupi au sol tel un chat approchant un oiseau, nos yeux se sont croisés sans que je puisse identifié ce qui était devant moi, la forme accroupie, la couleur du poil et le visage m'étant inconnu ma gelée une seconde, pourtant il était la au sol dans ce vieux chemin de coupe de bois encore très éclairci et moi j'étais a 15 pieds du sol.

Il était a découvert, ce moment a duré a peu près 1 seconde.... le reste fut d'une rapidité indescriptible, il a pivoter 90 degrés vers sa droite et d'un bond de près de 80 pieds il a atterri sans faire de bruit dans la feuille morte et sèche, il a fait un deuxième bond de même distance, puis un troisième saut d'une dizaine de pieds pour disparaitre dans le couvert du bois, je me souviendrai toute ma vie de la longueur de cet animal en saut, sa couleur sable pâle, sa queue qui ne fini pas de finir, elle est très longue avec des courbures, il a parcouru tout près de 200 pieds en trois sauts pour environ 2 secondes ....

Comme j'ai dit, je chasse le chevreuil depuis 32 ans, et ce chaque années, j'ai abattu plusieurs gros buck et bien d'autres, j'ai vu bien des choses mais ça.... je peux vous assurer que la vitesse d'un chevreuil ne se compare en rien a la vitesse de cet animal, javais la mâchoire tout grand ouverte encore lorsqu'il a disparu dans les buissons, mon cerveau me rapportait a répétition ces images, les jurons que j'ai murmurer en me demandant si c’était possible. j'ai clairement identifié l'animal au premier saut dans les airs, je peux vous assurer que rien ne peut être confondu avec cet animal, 6 années se sont écoulées et les images dans mon cerveau sont encore très présentes, si seulement je pouvais mettre ces images sur vidéo pour que les gens puissent voir et admirer la puissance extraordinaire de cet animal, il est puissant et doté d'une souplesse que jamais j'aurais pu imaginé. Alors oui, cet animal existe au Québec, j'ai été choyé de partager un tel moment et j’espère que ces quelques lignes apporteront a ceux qui doutent encore, un peu de conviction. Pour ceux qui ont déjà croisé l'animal vous revivrez a travers mes commentaires cet incroyable moment.

Salutations.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontres avec de grands prédateurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontres avec de grands prédateurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Competition avec les coureurs a pieds !
» grands pieds
» Du Léman à la Méditerranée, par les grands cols alpins
» problème d'allumage des phares avec kit xénon
» Tous avec Benoit Thibal!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Chasse/Pêche Au Québec :: Divers :: Vos histoires-
Sauter vers: